{$impression.defaut.textAlt}

Vous êtes ici

Programmation

Flux Rss
Module Addthis
{$temp.barre_outils.print.fr}
Diminuer la taille du texte Changer la taille du texte Agrandir la taille du texte

Festival Jazz en Ville | Edition 2018

Scène des remparts

Un premier nom dévoilé : Stanley Clarke, contrebassiste et bassiste virtuose se produira le 25 juillet 2018, scène des remparts.

 

 

Stanley Clarke

Biographie

Stanley Clarke commence à s'intéresser à la musique par l'intermédiaire d'œuvres classiques, et de compositeurs tels que Bach et Richard Wagner. Il apprend plusieurs instruments durant son enfance, notamment l'accordéon et le violon, puis se consacre à la contrebasse. Il découvre le rock et le jazz et adopte la basse électrique sous l'influence de musiciens comme Billy Cox.

À l'âge de 18 ans, il intègre en tant que contrebassiste la formation du pianiste Horace Silver et commence à se forger une réputation dans le milieu jazz. Au début des années 1970, il accompagne le saxophoniste Joe Henderson durant un an. Clarke joue également pour Pharoah Sanders et Stan Getz. Grâce à ce dernier, le contrebassiste fait la connaissance du claviériste Chick Corea avec lequel il fonde le groupe de jazz fusion Return to Forever en 1972. Clarke participe à l'enregistrement de plusieurs albums du groupe et entame également une carrière solo en tant que bassiste de jazz-rock. Il tourne avec sa propre formation dès 1976.

Clarke se produit avec des musiciens rock comme Jeff Beck, ou encore les guitaristes Ron Wood et Keith Richards des Rolling Stones, qu'il côtoie au sein des George Duke et avec le groupe , également composé du batteur Stewart Copeland et de la chanteuse Deborah Holland. En 1995, il joue sur l'album The Rite of Strings avec le guitariste Al Di Meola et le violoniste Jean-Luc Ponty.

Clarke compose également pour le cinéma et la télévision. Durant les années 1990 il signe la musique de plusieurs films, dont Boyz N the Hood et Poetic Justice de John Singleton, Passager 57 de Kevin Hooks, ou encore Little Big League d'Andrew Scheinman.
Depuis 2008, il fait partie du groupe de bassistes SMV avec Marcus Miller et Victor Wooten.

En 1991, Stanley Clarke reçoit un BMI Film & TV Awards pour le morceau Black on Black crime dans le film Boyz N the Hood.
En 2011, lors de la cérémonie des Grammy Awards, son album The Stanley Clarke Band est récompensé dans la catégorie « meilleur album de jazz contemporain » (Best Contemporary Jazz Album).

RETROUVEZ NOUS SUR FacebookTwitter


ORGANISATION

Direction de l’événementiel - Pôle animation
02 97 01 62 30 -
contact.evenementiel@mairie-vannes.fr

VILLE DE VANNES

Place Maurice Marchais - BP 509
56019 Vannes Cedex

Licence : 1 - 104 92 00 / 2 - 104 91 95 / 3 -104 91 96